La polyphonie dans les Pyrénées gasconnes

Pratique vocale collective et polyphonique.

Dans les Pyrénées gasconnes – comme basques –, la pratique plurivocale est générale dans les espaces d'expression publics ou privés.

Dans les Pyrénées gasconnes – comme basques –, la pratique plurivocale est générale dans les espaces d'expression publics ou privés. Elle procède d'une construction musicale basée sur un cantus firmus (chant préexistant) auxquels sont appliqués des modèles de consonances implicites mais bien déterminés. Elle relève d'une pensée mélodico-linéaire. Produite en numerus apertus, elle procède donc d'une construction humaine interagissant avec des paramètres contextuels (nombre de chanteurs, consommation d'alcool, émulation) et physiologiques (capacité vocales complémentaires des chanteurs).

Espaces privés, semi-publics ou publics : église (nef et tribunes), maison (table), bars (zinc ou tables), restaurants (tables), place de village (marché couvert, place centrale, rues).

 

Apprentissage par imitation des postures et conduites vocales ; mémorisation des textes, mélodies, modèles plurivocaux.
Les savoir-faire de la vocalité collective, dont les techniques plurivocales, se sont jusqu'alors transmis par immersion au sein des institutions de transfert communautaires soit : oralement et par contact direct.
Des relais médiatisés grâce au disque, aux enregistrements en ligne, se sont développés depuis une quarantaine d'années. Quoi qu'il en soit, c'est par la pratique, la confrontation avec des praticiens contemporains et plus anciens, que la transmission de la pratique devient véritablement efficiente. Il en va de même pour la mémorisation des chants supports de la plurivocalité. Quant aux textes de chants, ils sont souvent aujourd'hui également médiatisés par CDs, recueils édités ou bases de données en ligne.
Des espaces de formation commencent également de se développer. La transmission reste malgré tout affaire d'imitation du formateur doublée d'une médiation écrite pour le texte du chant. Le chanteur actualise ensuite se pratique au sein du collectif de la formation et, quand la formation est bien faite, au-dehors.

L’expression plurivocale, de transmission orale, existe en diverses régions du monde. En Europe, les recherches les plus récentes montrent la coexistence de pratiques populaires et savantes dès le IXe ou Xe s. Les pratiques populaires pyrénéennes s'inscrivent dans un ensemble de formes communes à une partie de l'Europe qui ont toutes croisé les techniques de faux-bourdon, médiatisées par la Contre-Réforme, à l’occasion de divers échanges entre cultures orales et écrites.

Les plus anciens témoignages écrits en attestent dès la fin du XVIIIe siècle. Les témoignages oraux, de mémoire d'Homme, la signalent comme une pratique ancienne et générale.
Si d'anciens espaces de pratique ont disparu (épouillage du maïs, travaux collectifs…) ou sont en régression tels le bar pour la sortie hebdomadaire ou les jours de fêtes, de nouveaux sont apparus depuis 1967 qui sont autant d'occasions renouvelées de pratique informelle et/ou de médias de l'expression et de sa transmission :
- festivals
- groupes de scène ou d'animation
- concours
- joutes vocales

- Guide

- Festival

- Site internet:

Sondaqui

- Réseau des praticiens: observatoire

- Plan de développement des espaces de pratique en cours d’établissement (InÒc / Ostau Biarnés) en missionnement public du Cl gl des Pyrénées-Atlantiques.

- Canta se gausa, joute vocale organisée par Bastien Miqueu dans le cadre de l’association du même nom.

- Ateliers de transmission formelle ou conviviale d’initiative personnelle, associtiave ou publique.

- Classe de musique traditionnelle du Conservatoire de Tarbes.

- Actions de communication ou conférences de l'InÒc Aquitaine (missionnement DRAC, Région, CG 64), de l’Ostau Biarnés, du Conservatoire de Tarbes
- Production de CDs

- La pratique est identifiée par la DMD du MCC
- Par le Research Center for European Multipart music.
- Par l’International Council fot Traditional Music (Multipart singing group)

- CASTÉRET Jean-Jacques, 2011. Le chant de table dans les Pyrénées Gasconnes : ethnomusicologie d'une pratique polyphonique, L'Harmattan, Paris.

- CASTÉRET Jean-Jacques, 2002. Petit guide de la polyphonie en Béarn et Bas-Adour, Institut Occitan, Billère, 51 p.

- "Chansons à lire, chanson à chanter… : la tradition béarnaise de Despourrin et l’épreuve de l’esthétique de l’identité", Actes du colloque Despourrin, Pau, Marrimpouey, 2000, p. 145-162.

- "Quan s’i presta (quand ça s’y prête) : Modèles, représentation et symbolique de la polyphonie dans les Pyrénées gasconnes", La vocalité dans les pays d’Europe méridionale et dans le bassin méditerranéen, Actes du colloque international de La Napoule, Fondation La Napoule/Université Nice-Sophia-Antipolis, Modal,
F.A.M.D.T., 2001, p. 145-169.

- "La tradition 'orale' du chant en Béarn : représentations et stratégies linguistiques" in Métamorphoses de la Culture, Ritualités, temporalités et espaces dans les politiques culturelles, sous la direction de Jean-Pierre Calède, C.N.R.S., Bordeaux, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 2002 : 69-104.

(en collaboration avec Patricia Heiniger):

- "Le chant basque à l’église - Nature du couplet, culture du refrain", Kantuketan, ouvrage collectif sous la direction de Denis Laborde, Elkarlanean / Institut Culturel Basque. 2002 : 179-206.

- "Sous le signe du va-et-vient en Béarn & Bas-Adour : construction interactive d'un terrain" : De la Sémiotique de La Parole chantée à la Sémiostylistique, Interdisciplinarité et Chanson, ouvrage collectif sous la direction d’André-Marie Despringre, L’Harmattan, Paris. (sous presse).

- "Folkloristes et voyageurs en Béarn au XIXème siècle : aux sources des sources", Colloque J. Bujeaud, Actes du Colloque Chansons en mémoire, Mémoire en chanson, Poiré-sur-Vie (Vendée), novembre 2003, Université de Nantes, Nantes (à paraître).

- Répertoire chansonnier et identité musicale en Béarn, Colloque Chansonniers et tradition orales, Cordae-La Talvera, novembre 2003, Toulouse, Cordae-La Talvera / Conservatoire Occitan, 2006 : 177-191.

- "Construction et composition : la chanson populaire chez les folkloristes pyrénéens", Contes e cants, Les recueils de littérature orale en pays d’oc, XIXe et XXe siècles, Lo gat negre, Université Paul Valéry – Montpellier III, Montpellier, 2004 : 211-225.

- "Mailand France multipart singing : presentation and bibliography", Research Center for European Multipart Music, http://www.mdw.ac.at/ive/emm/index.htm

- "De la polyphonie en France : l’exemple pyrénéen", Pastel n° 54, 2e semestre, Toulouse, Conservatoire Occitan, 2004 : 34-45.

- "Mailand France multipart singing : Men and patterns", Multipart singing on the Balkans and in the Mediterranean, International Symposium, March 11-13, 2005, Institut für Volksmusikforschung und Ethnomusikologie, Universität für Musik und darstellende Kunst Wien, 19 p. (à paraître 1er semestre 2006).

- "Le sens des constructions polyphoniques dans les Pyrénées Gasconnes", Ethnomusicologie du domaine français, Actes du Colloque international Université Nice-Sophia-Antipolis, Paris, l'Harmattan, 2008. (sous presse)

- "From monophony to polyphony: space, time and melodical identity", 3rd International Symposium on Traditional Polyphony, International Research Center at V.Sarajishvili Tbilisi State Conservatory / International Centre for Georgian Folk Song, (à paraître 2008).

Film
- Eth Renom, Chronique d’une pastorale, Coauteur avec Patricia Heiniger et Dominique Gautier, documentaire audiovisuel sur la Pastorale de Lanne-en-Barétous, Films de l'Hélianthe/Université de Pau et des Pays de l'Adour, Pau, 1998.

CD
- La vocalité dans les pays méditerranéens, Fondation La Napoule/Université Nice-Sophia-Antipolis, Modal, F.A.M.D.T., 2001. (5 titres de collecte publiés dans le CD)

- Augustin Cauhapé : un autre regard sur le chant ossalois, Aubestin Cauhape, cantador aussalés, Pau, Menestrers Gascons / La Civada, CD MG 023 (Présentation ethnomusicologique & commentaires analytiques).

- Multipart singing on the Balkans and in the Mediterranean, International Symposium, March 11-13, 2005, Institut für Volksmusikforschung und Ethnomusikologie, Universität für Musik und darstellende Kunst Wien, (7 titres publiés dans le CD) (sous presse).

- Mistèri de Nadau, Pastorale Gasconne de Noël, Pau, Institut Occitan, CD 001, 2005. (Direction scientifique) (label Bravos de Trad'Magazine)

- Hestau de Siros : 40 ans du Festival de Siros, Pau, Siros Bouts dou Biarn, CD 001, 2006 (Direction scientifique) (Recommandé par Trad'Magazine)

- Polifonia, Pyrénées Gasconnes (Béarn, Bigorre, Bas-Adour), Toulouse/Pau, Centre Occitan des Musiques et Danses Traditionnelles Toulouse Midi-Pyrénées / Institut Occitan, CD 007, 2007. (Direction scientifique).

- Caumont P., 2009. Polifonias, Initiation à la polyphonie par le chant pyrénéen, SCEREN, CRDP Midi-Pyrénées.

Personne(s) rencontrée(s)

Plusieurs centaines de chanteurs in vivo et in vitro

Localisation (région, département, municipalité)

Aquitaine / Midi-Pyrénées ; Pyrénées-Atlantiques / Hautes-Pyrénées ; Béarn, Bas-Adour, Bigorre, Quatre Vallées

Indexation : 642000 Musique vocale traditionnelle

Dates et lieu(x) de l’enquête : 1994-2010
Date de la fiche d’inventaire : 5 juillet 2010
Nom de l'enquêteur ou des enquêteurs : Jean-Jacques Castéret
Nom du rédacteur de la fiche : Jean-Jacques Castéret – Mission Institut Occitan 2008-2010

N° d'inventaire Ministère Culture : 2010_67717_INV_PCI_FRANCE_00112
Identifiant ARK : ark:/67717/nvhdhrrvswvk2zr

Généré depuis Wikidata