Les fêtes de Bayonne / Las hèstas de Baiona

Fêtes patronales, nocturnes et diurnes

Les Fêtes de Bayonne sont les plus importantes de Gascogne et parmi les plus importante en Europe (1,3 à 1,5 millions de personnes dans les années 2005).

Les Fêtes de Bayonne sont les plus importantes de Gascogne et parmi les plus importante en Europe (1,3 à 1,5 millions de personnes dans les années 2005). Elles font partie du cycle festif majeur des jeunes générations de la Gascogne et du Pays-Basque pour qui elles représentent un passage obligé : un rite de passage.
Elles ont lieu du mercredi avant le premier dimanche d'août, dimanche qui en marque la fin. Bâties autour d’une célébration religieuse dominicale et l’organisation de corridas, elles procèdent aujourd’hui selon des journées thématiques et sont mise en œuvre par une commission extra municipale.

L’ouverture officielle des fêtes, place de la mairie, est amorcée par un concert de l’Harmonie bayonnaise et de chœurs d’hommes, gascons et basques rassemblés autour de différents chants très populaires. Des personnalités – notamment des artistes et sportifs : de Luis Mariano à Yannick Noah – remettent ensuite les clefs de la ville aux hestaires (en occitan gascon ou festayres en français régional) rassemblés sur la place (environ 40.000) et habillés en blanc et rouge. De la même façon, une personnalité dit en occitan-gascon une ode à la ville et aux festayres de même qu’un improvisateur basque (bertsulari). Salut Baiona de Pierre Rectoran (1880-1952), hymne à la petite patrie en occitan (gascon) de la ville, amorcé par une sonnerie de trompette précède les 10 coups qui donnent le signal tant attendu de l’ouverture officielle des fêtes. Les couplets chantés en solo sont chaque année confiés à une personnalité différente que le comité des fêtes souhaite honorer. L’ensemble est suivi d’un grand feu d’artifice.

Le jeudi est la journée des enfants qui assistent à midi au réveil du Roi Léon et ont accès toute la journée à différentes animations festives. Les fêtes démarrent à partir de là, chaque midi avec le réveil du roi : grand mannequin inspiré d'une figure de la vie bayonnaise, Léon Dachary (Raphaël Dachary à l'état civil), réputé à l'époque pour ses frasques. De nombreuses animations émaillent les fêtes : jeux de vachettes, corridas – qui ne sont toutefois plus aujourd’hui organisées systématiquement dans le cadre des fêtes – ; matchs de pelote ; bals et concerts. Elles ne sont toutefois que l’une des composantes des fêtes qui sont aussi, et peut-être avant tout pour les jeunes, des fêtes de rues, diurnes et plus encore nocturnes, dont le moteur est la convivialité collective de la déambulation et des arrêts apéritifs – principalement pour les jeunes – et de repas pour les adultes. Rues et cafés sont animés musicalement par les bandas [Cf. Fiche "Bandas"].

Le dimanche est le jour de la messe des bandas en l’église Saint-André (une autre messe étant célébrée en la cathédrale de même qu’en la collégiale Saint-Esprit). Un défilé des édiles municipaux accompagnés des représentants de la ville de Pampelune, à laquelle Bayonne et ses fêtes sont jumelées, s’organise alors jusqu’à la mairie.
Le soir, un corso fleuri voit la mise en concours de différents chars décorés par des associations de la ville. Puis vient la cérémonie de clôture sur la place de la mairie, lors de laquelle chaque festayre retire son foulard rouge.

Rues, places publiques, restaurants, "peñas" (locaux associatifs ouverts pour l’occasion), églises, arènes.

Par immersion.

Ces fêtes ont été créées de toute pièce en 1932, et ont remplacé les fêtes patronales de la Saint Léon qui avaient lieu au mois de mars.
Les couleurs mises en avant étaient à cette époque celles de la ville et de son club sportif l’Aviron Bayonnais : le bleu et le blanc. Le rouge et le blanc ont été proposés par les organisateurs depuis les années 90, à l'instar des fêtes de Pampelune.
À noter le soin mis apporté par les organisateurs à sans cesse "améliorer" le contenu dans le sens manifeste d’un rituel.

- Plaquettes

- Guide

- Site internet

- journée des enfants

- très nombreux produits dérivés (foulards, T shirts, bobs…)

Personne(s) rencontrée(s)

Observations, Henri Lauqué (président délégué des fêtes de Bayonne)

Localisation (région, département, municipalité)

Nouvelle-Aquitaine, Pyrénées-Atlantiques, Bayonne

Adresse : Hôtel de Ville, 1 avenue Maréchal Leclerc, BP 6004
Ville : Bayonne cedex
Code postal : 64109

Téléphone : 05.59.46.60.60
Site Web 

Indexation : 123430

Dates et lieu(x) de l’enquête : Observations et entretiens 2002 – 2010.
Date de la fiche d’inventaire : 26 octobre 2010
Nom de l'enquêteur ou des enquêteurs : Jean-Jacques Castéret
Nom du rédacteur de la fiche : Jean-Jacques Castéret – Mission Institut Occitan 2008-2010.

N° d'inventaire Ministère Culture : 2010_67717_INV_PCI_FRANCE_00116
Identifiant ARK : ark:/67717/nvhdhrrvswvk2z6

Généré depuis Wikidata