Depuis 2004, la MCM organise une table ronde internationale à l’occasion de la Journée du patrimoine culturel immatériel (PCI) dans le cadre du Festival de l’Imaginaire, afin de promouvoir et d’interroger cette catégorie patrimoniale institutionnalisée par la Convention de l’Unesco pour la sauvegarde du PCI (2003). La ratification de cette convention en 2006 par la Roumanie, vingtième État signataire, permettra l’entrée en vigueur au niveau international de ce texte, ratifié par la France la même année.

Comment traiter l'un des grands enjeux actuels en matière de politiques publiques du patrimoine et interroger spécifiquement les relations entre le patrimoine matériel, d'une part, et les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire reconnus comme éléments du patrimoine culture, de l'autre ?

 Le ministère de la Culture (département de la recherche, de l'enseignement supérieur et de la technologie) et le CNRS (Institut des sciences humaines et sociales) organisent un séminaire de recherches croisées :

Le texte de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel approuvé en 2003 par l’UNESCO définit celui-ci comme « les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire - ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés - que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel.

Encourager la recherche ethnologique et promouvoir la connaissance du patrimoine culturel immatériel des différentes composantes de l’ensemble national (hexagone et outre-mer) est l’une des missions, au sein de la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture, du département du Pilotage de la recherche et de la Politique scientifique (DPRPS).

Généré depuis Wikidata