Le carnaval de Brantôme / Carnaval es arribat

"Carnaval es arribat" de Brantôme (Dordogne)

Ce carnaval a généralement lieu en mars à Brantôme. Il a été relancé en 2003, les organisateurs souhaitant s’inscrire dans une forme "traditionnelle" et occitane.

Ce carnaval a généralement lieu en mars à Brantôme. Il a été relancé en 2003, les organisateurs souhaitant s’inscrire dans une forme "traditionnelle" et occitane.
Il comporte : la veille, ou parfois même le jour du carnaval, un bal ou un concert ; le défilé des personnages costumés et non costumés, avec le char du Petaçon (le personnage de carnaval), et des groupes de musique, dans quelques rues de la ville. Des crêpes et du vin sont distribués dans les rues aux participants. Le cortège s’achève sur la place, devant l'abbaye de Brantôme. Au pied de l'estrade où aura lieu le jugement, démarre une course à pied, de garçons travestis (sur le principe). Les clefs de la ville sont remises au Petaçon par le maire de la ville. Puis viennent le jugement en occitan et la crémation de Petaçon, assortie de rondes et de chants autour du bûcher. Le soir, sont organisés, à la salle des fêtes, un repas (cuisine grasse de carnaval préparée par les bénévoles) et un bal, avec des spectacles ou des films.
À un autre moment, en général le matin, est organisé un carnaval des enfants, avec un défilé dans les rues des classes du canton intéressées.

Costumes, char avec un mannequin.

Costumes et mannequin fabriqués avec des objets de récupération.

Brantôme

Par préparation et répétition avec l'association, répétition du rituel chaque année.

Le carnaval de Brantôme a connu une interruption il y a environ 80 ans. En 1992, la création d'un groupe, Los Gitols, a eu pour but de réhabiliter l'occitan et sa culture (en 1992) dans le Brantômois. C'est sous l'impulsion de Martial Peyrouny, professeur d'occitan à Périgueux, que ce groupe a vu le jour, constitué de ses élèves et anciens élèves. Martial Peyrouny a recherché des pratiques de carnaval anciennement attestées en Périgord, pour les adapter à la création d'un carnaval à Brantôme. Il s’appuie sur une section jeune du foyer laïque de Brantôme, Los Pelharauds, constituée d'une quinzaine de personnes, de 15 à 20 ans ou plus, avec des sympathisants ponctuels. L'affluence est d'environ 200 à 300 personnes : habitants des communes avoisinantes et touristes. La soirée accueille une centaine de personnes.

Ce carnaval est à l’heure actuelle un carnaval de jeunes (au niveau de la participation active) regardés par les passants. Il est très relayé par divers médias : photographes, journalistes, vidéastes.

- Site internet

- Tentatives d'introduire des artistes professionnels dans cette manifestation :

- Par exemple, par des projections cinématographiques, en présence des réalisateurs, comme en 2008 ;

- "toc toc l’oc", court métrage réalisé par "Los pelharauds" dans le cadre d’un accompagnement à la création artistique par les jeunes sur le secteur financé par le Conseil Général et l’Europe.

Financement des collectivités locales et territoriales.

- Photos et films des différents carnavals depuis sa création en 2003

- Articles de presse

- Enquêtes de D. Pauvert et C. Escarmant-Pauvert (films vidéos et photos)

Personne(s) rencontrée(s)

Martiel Peyrouny, fondateur du carnaval Jade Lapouge et les membres de l'association locale du Carnaval Los pelharauds

Localisation (région, département, municipalité)

Aquitaine, Dordogne, Brantôme

Adresse : Foyer laïque
Ville : Brantôme
Code postal : 24310

Indexation : 112417

Dates et lieu(x) de l’enquête : 4 février 2010
Date de la fiche d’inventaire : 25 juin 2010
Nom de l'enquêteur ou des enquêteurs : Christine Escarmant-Pauvert
Nom du rédacteur de la fiche : Christine Escarmant-Pauvert – Mission Institut Occitan 2008-2010

N° d'inventaire DRPS : 2010_67717_INV_PCI_FRANCE_00099
Identifiant ARK : ark:/67717/nvhdhrrvswvk21g

Généré depuis Wikidata